En 1 clic

AGHD

Notre projet d'insertion

L’association des Gorges de la Haute-Dordogne a pour objectif :
De faciliter l’insertion sociale et professionnelle des personnes rencontrant des difficultés par la réalisation de travaux liés à l’environnement en utilisant le secteur économique marchand notamment ;
De favoriser l’insertion sociale et professionnelle de personnes par la mise en situation de travail dans le cadre d’une activité reconnue d’utilité sociale ;
De mettre en œuvre et développer des actions d’insertion et professionnelle ;
Pour réaliser ces objectifs, l’association des Gorges de la Haute-Dordogne mobilisera l’ensemble des structures d’accompagnement susceptibles de permettre la résorption des freins à l’accès ou au retour à l’emploi.

L'Association des Gorges de la Haute Dordogne est une Structure d'Insertion par l'Activité Economique et posséde un agrément en qualité d'Entreprise Solidaire d'Utilité Sociale

Nos effectifs

Effectifs salariés permanents : 3
Effectifs salariés en insertion : 2

Nos métiers

Métiers liés au Jardin Espace Vert
Métiers liés aux travaux forestiers

Notre activité économique

Nos secteurs d'activité

  • Environnement, entretien et aménagement des espaces verts et naturels : JEV RIVIERE B.C. TRAVAUX SYLVICOLES

Nos prestations

Notre territoire d'intervention

La Haute Corrèze
Association basée sur Neuvic
Périmètre d'intervention dans la limite Ussel Meymac Egletons Bort les Orgues

Notre type de clientèle

Donneurs d’ordres publics : 0 %
Associations : 0 %
Entreprises : 0 %
Particuliers : 100 %

Notre chiffre d'affaires

61 289 €

Nos atouts

ACCUEIL ET INTEGRATION

POINTS FORTS :


- Dès l’entretien de recrutement, analyse de la situation actuelle de la personne et présentation du dispositif « Entreprise d’Insertion », de l’outil d’Insertion par l’Activité Economique représenté par les activités supports que sont l’acquisition ou le développement d’un savoir-faire technique, et l’accompagnement socioprofessionnel mis en place dans notre structure.
- Ramassage avec un véhicule 9 places pour l’embauche et la débauche des personnes venant d’Ussel et alentours rencontrant des difficultés liées à la mobilité.
- Réalisation d’un entretien d’accueil et d’analyse de la demande de la personne afin de poser les bases d’un diagnostic partagé : recueil et analyse de la demande exprimée, exploration de la situation de la personne pour évaluer le caractère d’urgence, identifier les besoins, atouts et freins.
- Intégration de la personne avec la présentation des salariés et les moyens de production disponibles. Rappel des règles de sécurité, horaires, travaux et chantiers en cours.
- Salle aménagée pour le déjeuner afin de permettre au personnel de prendre leur repas dans des conditions favorables et dans la convivialité.
- Tickets service pour l’ensemble du personnel offrant à chacun un avantage en terme de réduction de coûts liés à la restauration et d’achats alimentaires.
- Au niveau technique, encadrement renforcé surtout lors de la prise de poste afin d’éviter les accidents et favoriser la prise de confiance du salarié.

POINTS FAIBLES :

- Le ramassage est un plus pour les personnes sans permis ou sans véhicule mais c’est aussi un coût à rajouter dans le fonctionnement de la structure


AXES DE PROGRES :

- Chercher des financements pour le ramassage et les déplacements
 Etendre l’offre d’emploi à un public féminin.





ACCOMPAGNEMENT SOCIAL ET PROFESSIONNEL


POINTS FORTS :


 L’internalisation de l’accompagnement a permis d’instaurer une relation de confiance entre l’ASP et les salariés en insertion, ce qui a aussi facilité le travail en équipe entre les permanents et une recherche de solutions plus efficaces.
 Inscription durable des personnes accompagnées dans un processus d’insertion sociale et professionnelle et co-construction avec elles d’un parcours d’insertion et participation à leur réalisation totale ou partielle.
 Aide apportée aux personnes (individuellement ou collectivement) à l’élaboration ou la réalisation de leur projet professionnel en s’appuyant sur le diagnostic établi conjointement et prenant en compte les ressources de la structure et celles de l’environnement, afin de définir avec la personne leur parcours d’insertion.
 Stratégie d’accompagnement prenant en compte l’identification des objectifs, des étapes, de l’échéance, et définition d’un plan d’actions. Contractualisation d’un engagement réciproque et rappel régulier du rôle d’acteur de la personne de son propre projet professionnel.
 Entretiens réguliers pour le suivi, la réalisation ou le réajustement du plan d’actions.
 Informations données sur les ressources en matière d’insertion socioprofessionnelle et accès aux services dématérialisés.
 Travail en équipe, en réseau dans un cadre partenarial pour optimiser les réponses aux besoins des personnes accueillies (exemples : Travailleurs sociaux, CCAS, Equipe de soins en addictologie, Pôle Emploi, Face Limousin, ADER,…)
 Conception, préparation, animation d’ateliers thématiques qui participent à la réalisation du parcours d’insertion vers l’emploi.
 Présence de l’Encadrant Technique lors de certains entretiens afin de renseigner la personne sur son évolution, mettre en valeur les compétences acquises ou en cours d’acquisition, son savoir-être, rappel des axes d’amélioration nécessaires à son évolution vers un emploi durable.
 Organisation d’une sortie pédagogique dans le Puy-de-Dôme afin de favoriser les échanges au sein de l’équipe en insertion, des permanents et des bénévoles.
 Don (à venir) d’un véhicule de fonction pour l’ensemble de l’équipe mais surtout pour les déplacements liés à l’accompagnement.
 Participation au C.T.A.


POINTS FAIBLES :

Le milieu rural ne facilite pas la recherche de solutions à certaines problématiques (par exemple, une personne n’ayant pas le permis et souhaitant le passer). Certaines démarches nécessitent des déplacements conséquents et les personnes peuvent abandonner leur projet faute de moyen.


AXES DE PROGRES :


A l’échelle du territoire, les transports en commun seraient un levier pour faciliter la mobilité des personnes.
Le recrutement du poste d’Accompagnateur SocioProfessionnel a permis d'installer une confiance entre le personnel en insertion et le permanent ASP de la structure.
Le travail en équipe entre les permanents s'en trouve amélioré et des recherches de solutions sont plus efficaces.



FORMATION


POINTS FORTS :

- Méthodologie d’élaboration de projet s’appuyant sur des techniques propres à l’accompagnement socio-professionnel pour définir des pistes, en évaluer la faisabilité.
- Accompagnement à la réalisation du projet professionnel, au choix de la modalité de formation la plus pertinente. Aide à la sélection de l’organisme de formation, au montage de dossiers de financement adéquats.
- Aide à la présentation de sa candidature à une formation.
- Veille au maintien de la motivation de la personne dans la mise en œuvre de son projet.



POINTS FAIBLES :

- Adaptation à la réalisation du projet au regard des contraintes : périodes de programmation de l’offre de formation, de maturité du projet, de mobilité, d’hébergement...
- Le remboursement des actions de formation devient problématique. Il faut attendre de 8 à 10 mois.



AXES DE PROGRES :

Modalités de remboursement de l’OPCA.
- La confiance instaurée par l'ASP de l'AGHD permet de trouver plus rapidement des formations et hébergements possibles et en adéquation avec le parcours professionnel des salariés



CONTRIBUTION A L’ACTIVITE ECONOMIQUE ET DEVELOPPEMENT TERRITORIAL


POINTS FORTS :
Nous proposons un emploi salarié à des personnes en difficultés au niveau local.

La fidélisation de la clientèle est notre priorité.

Approvisionnement de fournitures et matériels au niveau local.

Des entreprises locales nous aident par ailleurs en participant à l’équipement de sécurité du personnel en insertion

Un recherche constante de partenariat permette d’initier des projets avec différents acteurs économique ( Aile, Arcadour, Coup de Main, Foret, Intermarché, Shem, Crédit agricole, Caisse d’épargne,…)

La demande de Bois de Chauffage régulière sur le secteur local permet de s’assurer une activité sûre.




POINTS FAIBLES :

Le soutien au Structure d’Insertion par l’Activité Economique est une volonté politique.
Le développement du secteur Bois de Chauffage nous incite à construire un bâtiment avec panneaux voltaïques. Mais les aides sont difficilement mobilisables


AXES DE PROGRES :


Inciter les collectivités locales à inclure des clauses sociales lors d’édition de leurs marchés publics.
Appel aux mécénats
A partir des analyses de données socio-économiques du bassin d’emploi et des projets professionnels des bénéficiaires, déployer des actions de prospection avec les employeurs du territoire pour favoriser l’insertion professionnelle.
Apporter un appui technique aux employeurs en matière de recrutement.

Nos certifications / Prix / Label

Ils nous ont fait confiance