En 1 clic

Définition
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .

" L'insertion par l'activité économique a pour objet de permettre à des personnes sans emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières, de bénéficier de contrats de travail en vue de faciliter leur insertion professionnelle. Elle met en oeuvre des modalités spécifiques d'accueil et d'accompagnement. "

Article L5132-1du code du travail

 

En Nouvelle Aquitaine, ce secteur comptait, en 2016, 412 structures et plus de 30 876 salariés. 

Voir le panorama 2016 des SIAE Nouvelle Aquitaine, par admin

Le secteur de l’insertion par l’activité économique est né dans les années 70 à l'initiative de travailleurs sociaux qui, par la mise en place d'ateliers spécialisés, souhaitaient sortir des logiques d'assistance et réduire la marge des exclusions engendrées par le système économique ambiant.

La loi d’orientation relative à la lutte contre les exclusions du 29 juillet 1998 définit le cadre légal de l’insertion par l’activité économique (IAE) et le rôle des différents acteurs.

Les Structures d'Insertion par l'Activité Economique (SIAE) s’inscrivent dans un concept d’entrepreneuriat social et solidaire. Acteurs économiques, elles développent de multiples activités (restauration, espaces verts, bâtiment …).

Leur particularité est d’avoir une mission et une finalité d’insertion sociale et professionnelle sur les territoires.

Elles embauchent, des personnes exclues du marché de l’emploi (âge, santé, précarité), et leur assurent :

  • Un accueil adapté,
  • Un parcours socioprofessionnel fondé sur une expérience de travail, une formation en situation de production
  • Un accompagnement individualisé dans la résolution de leurs problématiques sociales et professionnelles (freins à la mobilité, logement, santé, situation financière…).

Si toutes les SIAE exercent leur métier pour une finalité commune, elles présentent néanmoins des spécificités qui tiennent à leur territoire d’intervention, à la nature des activités économiques, aux projets qu’elles développent et aux cadres réglementaires et juridiques dont elles dépendent. Ces éléments conditionnent en grande partie l’offre d’insertion qu’elles proposent à leurs salariés. Elles sont complémentaires entre elles, et offrent des possibilités de parcours multiples aux personnes embauchées.